Discours de l’abbé Pierre pendant l’hiver 54

déc 14, 2012 Rubrique: Histoire, Société

Discours de L’Abbé Pierre

«L’APPEL DE L’HIVER 54» a été lancé sur Radio Luxembourg le 1er février 1954 par l’Abbé Pierre, suite au décès d’une femme, morte de froid dans la rue.(lien vers l’article « Vivre à la rue tue »). Celle-ci venait juste d’être expulsée de son logement.

Cet appel sera entendu par les français et suscitera un très grand élan de générosité.

« Mes amis, au secours…
Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée…

Chaque nuit, ils sont plus de 2000 recroquevillés sous le gel, sans toit, sans pain, plus d’un presque nu. Devant l’horreur, les cités d’urgence, ce n’est même plus assez urgent !

Écoutez-moi : en trois heures, deux premiers centres de dépannage viennent de se créer : l’un sous la tente au pied du Panthéon, rue de la Montagne Sainte Geneviève ; l’autre à Courbevoie. Ils regorgent déjà, il faut en ouvrir partout.

Il faut que ce soir même, dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, des pancartes s’accrochent sous une lumière dans la nuit, à la porte de lieux où il y ait couvertures, paille, soupe, et où l’on lise sous ce titre CENTRE FRATERNEL DE DEPANNAGE, ces simples mots : « TOI QUI SOUFFRES, QUI QUE TU SOIS, ENTRE, DORS, MANGE, REPRENDS ESPOIR, ICI ON T’AIME ».

La météo annonce un mois de gelées terribles. Tant que dure l’hiver, que ces centres subsistent, devant leurs frères mourant de misère, une seule opinion doit exister entre hommes: la volonté de rendre impossible que cela dure.

Je vous prie, aimons-nous assez tout de suite pour faire cela. Que tant de douleur nous ait rendu cette chose merveilleuse : l’âme commune de la France. Merci !
Chacun de nous peut venir en aide aux « sans abri ». Il nous faut pour ce soir, et au plus tard pour demain :
5000 couvertures, 300 grandes tentes américaines, 200 poêles catalytiques.
Déposez-les vite à l’hôtel Rochester, 92 rue de la Boétie. Rendez-vous des volontaires et des camions pour le ramassage, ce soir à 23 heures, devant la tente de la montagne Sainte Geneviève.

Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l’asphalte ou sur les quais de Paris. »


Popularity: 3% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Articles liés

10 Responses to “Discours de l’abbé Pierre pendant l’hiver 54”

  1. Catherine dit :

    Il y avait des sans abris,des personnes handicapées, malades.veuves etc.

  2. Patrick dit :

    Hiver terrible J’arrivais jeune garçon en culotte courte du sud ouest pour noël ce fut terrible .En janvier de véritables icebergs descendaient la seine.Cet hiver accompagné du merveilleux discours de l’abbé Pierre on fait prendre enfin conscience de la situation des plus pauvres

  3. Lorenzo dit :

    Heureusement… Les icebergs ont disparu…

  4. Patrick dit :

    mais malgré tout pas la pauvreté

  5. Ghislaine dit :

    à Tours , on traversait la Loire à pied et luge,j’avais neuf ans

  6. Christiane dit :

    J’étais très jeune mais je me souviens de l’action de l’abbé Pierre.

  7. Alain dit :

    Prise de conscience … et il a changé quoi depuis ? certains, moins populaires de nos jours, avaient mis en place un système plus efficace que l’on appelait « HLM » et que nos socialo-libéraux se sont empressés de démanteler dans l’indifférence générale.

  8. Yves L. dit :

    Son discours est toujours d ‘actualité L’abbé Pierre un Coluche avant l’ heure…..Heureusement qu ‘il y a des millions de français généreux qui sont de  » la trempe » de ces deux hommes…. et qui travaillent dans l’ ombre…

  9. Pierre dit :

    Un grand moment

  10. T.M. dit :

    Quel personnage merveilleux

Ecrire un message