Hiver 1916-1917 sur le front.

jan 06, 2017 Rubrique: La Grande Guerre

Hiver 1916-1917 sur le front.

L’hiver 1916-1917 fut l’un des plus froids depuis 50 ans.

Le premier hiver de la guerre avait été froid lui aussi, mais on n’atteignit pas de pareilles températures.
Les hommes ne disposaient que de quelques couvertures. On leur avait donné « des pantalons de velours à grosses côtes », « des galoches fourrées en peau de vache » et « un manteau en peaux de mouton ».
« L’année suivante, les soldats étaient bien mieux armés contre la rigueur des hivers, chaussés de hautes bottes fourrées, vêtus d’un long manteau, chaudement gantés et coiffés d’un passe-montagne. »

Mais durant l’hiver 1916-1917 leur équipement ne les protégeait plus du froid.« Du 6 janvier au 16 février 1917, près d’un mois et demi durant, les températures maximales ne dépassèrent pas les 5°C. » Le nord-est de la France ne connut pas le dégel pendant plusieurs semaines.
Il fit souvent moins de -10° Le record à Commercy fut de -23°. Depuis 1879 on n’avait pas  connu des températures aussi rudes.

Source : Journal de l’Association Internationale de Climatologie.

Jules Gralliot écrit le 27 janvier 1917

« Ici, il y fait toujours bien froid. Nous avons du pain gelé et le vin est tout glacé dans les bidons, de telle façon que l’on ne peut plus le faire couler; il faut aller chez les gens pour le faire dégeler. Je ne sais pas s’il  fait aussi froid chez nous mais ici le thermomètre descend à 18° au-dessous de zéro. »

Popularity: 1% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Articles liés

Ecrire un message