La capoeira Brésil

juil 20, 2014 Rubrique: Petits et Grands Voyages

La capoeira est un un art martial afro-brésilien. Elle date du temps de l’esclavage au Brésil. C’est un mélange de lutte et de danse. Elle se distingue des autres arts de combat  par son côté ludique  et acrobatique, par son accompagnement musical et par un aspect plus thêatral que violent ( les coups ne sont pas portés. )

Certains la considèrent  africaine, venue d’Angola,   d’autres pensent qu’elle est née au Brésil d’ esclaves venus d’Afrique. En fait, elle est afro-brésilienne. Pendant l’esclavage au Brésil dès le XVIe siècle, les Portugais ont séparé et mêlé différentes tribus africaines pour diminuer les risques de révoltes. De ces contacts  serait apparue la première forme de capoeira. Cet art martial est né dans la clandestinité et  n’a laissé  aucune trace  pour raconter son histoire.

La capoeira exprimerait une forme de rébellion contre la société esclavagiste.

Les premiers capoeiristes s’entraînaient à lutter en la dissimulant  en jeux dansé de musique et de chant.
« La capoeira traduirait également une forme de langage corporel : les premiers esclaves parlant différentes langues et appartenant à différentes cultures l’auraient créée pour communiquer ».

Elle survivra jusqu’à l’indépendance du Brésil en 1822 et l’abolition  de l’esclavage en 1888 mais elle reste tout de même réprouvée par l’autorité qui la considère comme dangereuse. En 1890 le Brésil  interdit le mouvement de la capoeira et crée un délit punissant ceux qui s’en rendaient coupables par l’emprisonnement ou les travaux forcés. Elle était devenue l’arme des groupes de mercenaires et de bandits.

Au début du XXe siècle la capoeira gagnant de plus en plus en popularité,  fut soutenue par de nombreux artistes  et hommes publics brésiliensqui commencèrent à  en faire une des manifestations populaires et culturelles brésiliennes.
Les années 1980 et le renouveau des mouvements de conscience noire ont favorisé l’apparition des groupes qui cherchaient à se rapprocher de la tradition.
Dans les mêmes années, des professeurs de capoeira se sont installés un peu partout dans le monde.
« Au son du berimbau (arc de bambou)des tambours et des chants, les adversaires se relaient pour s’affronter dans un cercle (roda). Jambes fléchies, mains au sol, ils livrent des gestes rapides et acrobatiques, accordés à la musique, lançant tour à tour des coups de jambe, esquivant par des bascules et des reculs. L’harmonie et l’élégance des figures comptent autant que la force et la vitesse des coups. » Michelin Brésil

Outre les danseurs de rue, nous avons eu la chance de voir à Salvador de Bahia le remarquable spectacle du groupe Balé folclorico da Bahia avec une représentation de capoeira.


Popularity: 2% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Tags: , , , , , , ,

Articles liés

One Response to “La capoeira Brésil”

Ecrire un message