La Cité internationale universitaire de Paris

fév 05, 2011 Rubrique: Balades, Histoire, Société

La Cité universitaire internationale de Paris

André Honnorat fut un haut fonctionnaire actif de la première moitié du XXème siècle. De 1920 à 1950 il présida aux destinées de cette Cité-Jardin imaginée pour accueillir les étudiants, chercheurs et artistes du monde entier dans un esprit d’échange, de respect et de tolérance mutuelle et pour favoriser le maintien de la paix et le rapprochement des peuples au lendemain de la Première Guerre mondiale. Il en fut en fut l’initiateur. En 1922 l’Université de Paris accepta la donation dEmile Deutsch de la Meurthe et la première pierre fut posée. La fondation regroupa  autour de son pavillon central, de son beffroi et de son horloge, six bâtiments d’habitation qui évoquent  les universités anglaises.
D’autres maisons financées par des mécènes, des industriels et des gouvernements étrangers furent construites.
La Fondation suisse, un des chefs-d’œuvre de la Cité, fut réalisée par Le Corbusier en 1933.
À la veille de la Seconde Guerre mondiale, la Cité comptait déjà dix-neuf résidences, au centre desquelles dominait la Maison Internationale, bâtie grâce à John Rockefeller Jr.

Tour du monde
Les  maisons de la Cité possèdent chacune une architecture originale inspirée du monde entier : Suède, Espagne, Grèce, Japon…Certains pays, éloignés sur la carte,  sont rapprochés par leurs maisons : Arménie et Cuba, Mexique et Maroc, États-Unis et Espagne, Suède et Japon.

Une ville-jardin
Elle est installée dans le XIV arrondissement de Paris sur une trentaine d’hectares de verdure à l’emplacement de l’enceinte fortifiée de Paris. Un portique à arcades en marque l’entrée. Elle  accueille 10 000 étudiants de plus de 140 nationalités différentes. C’est le troisième parc parisien après le bois de Vincennes et le bois de Boulogne.
Certains terrains appartiennent à l’Etat, d’autres à la ville de Paris. Les bâtiments sont français, mais certains sont administrés par la Cité Universitaire et d’autres de façon autonome par des pays étrangers.

En juin 2009 un siècle de documents de la Cité ont rejoint les Archives nationales. Ils citent les anciens résidents célèbres: Habib Bourguiba, Jean-Paul Sartre, Léopold Sédar Senghor… La Cité universitaire internationale de Paris est aussi un lieu d’accueil et de culture avec un théâtre de trois salles, un orchestre symphonique, un espace langues, des salons pour les séminaires, une bibliothèque de 50.000 livres et 400 périodiques, une piscine et deux stades.

Promenade à travers le 20e siècle et sur tous les continents.
Nous entrons dans la Cité avec la perspective de  la Maison Internationale. Nous passons devant la statue d’André Honnorat. Sur notre gauche, la Fondation des Etats-Unis, sur notre droite, la tour de la Maison du Mexique, le Collège franco-britannique, le Collège d’Espagne et la Maison du Japon que nous visitons pour y admirer les fresques de Fujita. Ensuite viennent la Maison des étudiants suédois et la Fondation suisse de Le Corbusier.
Nous passons du côté des stades et de la grande pelouse. Nous apercevons l’église du Sacré-Cœur de Gentilly qui était autrefois accessible par une passerelle pour les étudiants.  Nous traversons le hall de la Maison internationale et marchons jusqu’à la Fondation Deutsch de la Meurthe, la partie la plus ancienne de la Cité.
Retour vers les stades :  la Fondation hellénique, la Maison des Provinces de France et la Fondation de Cuba. Nous visitons la Maison des Etudiants de l’Asie du sud-est et terminons notre parcours devant le .

Popularity: 6% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Articles liés

Ecrire un message