Les tranchées de Verdun

fév 15, 2016 Rubrique: La Grande Guerre
Soldats français dans une tranchée à Verdun en 1916.

Soldats français dans une tranchée à Verdun en 1916.

Les tranchées de Verdun

Extrait d’un discours de François DUHOURCAU, grand mutilé de guerre, dit lors d’une conférence faite en 1939 :

« … Alors commençaient les boyaux d’accès, ces canaux de l’enfer, où maints blessés, épaves de la bataille, s’étaient réfugiés, n’en pouvant plus. Ces blessés étaient  trop souvent, hélas, achevés par l’aveugle piétinement des relèves nocturnes.
Puis, c’était l’innommable… Sous la cataracte de flamme et d’acier, le champ de bataille de Verdun, celui que nul autre n’a jamais égalé, au dire de tous les combattants qui connurent les autres terrains de morts, ce paysage de planète foudroyée et submergée tout ensemble, où les
chicots des arbres et les vestiges du matériel détruit imposaient l’idée d’un fantastique naufrage, d’un engloutissement à la fois par le déluge et par l’incendie, d’une fin atroce dans un cataclysme indicible…
… Là, à la pointe de ce môle de Verdun qu’assaillait l’océan concentré des forces de l’ennemi, la France jetait tous ses fils, régiment par régiment, comme des blocs de granit destinés à briser les flots germaniques déchaînés.
Là, le barrage fut consolidé à force de cadavres. Il a tenu, il devait tenir. « 

Dût la France entière s’engloutir là, ils ne passeront pas.  » Telle fut la résolution que signifia au monde glacé d’effroi le dramatique holocauste de Verdun… « 

Popularity: 1% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Articles liés

3 Responses to “Les tranchées de Verdun”

  1. Marie-Claude G. dit :

    C’est émouvant ! je repense à mon grand père qui racontait toujours avec une certaine émotion ! j’étais jeune pour écouter cette histoire ! mais avec le recul j’ai compris depuis longtemps la souffrance et la bêtise des guerres.

  2. Leah dit :

    Un véritable enfer pour ces braves hommes!

  3. Danielle dit :

    C’est poignant. Il faut se souvenir de ce qu’ont fait ces hommes, des héros anonymes.

Ecrire un message