Vivre à la rue tue

juin 18, 2011 Rubrique: Histoire, Société


Le Collectif Les Morts de la Rue
a organisé mardi 14 juin à Paris, une cérémonie en hommage aux personnes décédées dans la rue. Pour honorer leur mémoire, un cimetière éphémère a été dressé sur la place de la Réunion, dans le 20ème arrondissement .
Lors de la cérémonie, la lecture solennelle de leurs noms a été faite pour qu’ils ne soient pas oubliés.
Les amis, riverains, proches sont venus leur  rendre hommage.

Le collectif en a recensé plus de 250 en seulement six mois.
« Ce nombre est probablement plus élevé car nous ne sommes pas informé de tous les décès ».

« Il s’agit pour le de leur rendre hommage, de permettre aux proches de faire leur deuil et d’alerter le public
sur la situation des personnes à la rue ».

« Contrairement aux idées reçues, le froid n’est pas la première cause de mortalité chez les personnes sans domicile. L’année dernière,
seulement onze personnes sur 410 sont mortes d’hypothermie. Toutefois, cela reste un nombre encore trop élevé », précise la coordinatrice du Collectif.

Une installation symbolique  était  présentée sur la place : un livre au nom chacun des défunts, car derrière chaque nom, il y a un livre possible, une histoire qu’il resterait à écrire… « En Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle. »

« Honorer ceux qui ont connu la honte. Faciliter le deuil. Rassembler, quelle que soit l’appartenance religieuse, sociale, culturelle. Lever le déni sur les conditions de la mort souvent prématurée, des personnes de la rue.

En interpellant la société, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants. »

Ces 253 morts avaient en moyenne 51 ans.

Au moins 454 personnes sans domicile fixe sont décédées en France en 2013, dont 15 enfants de moins de 15 ans, selon le bilan final du , qui comptabilise toute l’année ces décès.

Popularity: 1% [?]

Partagez cet article :


Abonnez-vous au site

Tags:

Articles liés

3 Responses to “Vivre à la rue tue”

  1. Peter dit :

    Je garde contact avec votre blog.

  2. Jayden dit :

    La carte des sans-abri décédés cette année montre que toutes les régions sont touchées. On meurt dans la rue de violence, de maladie ou simplement d’isolement.

  3. martine dit :

    Collectif LesMortsdela rue
    Le 6 décembre prochain, hommage aux Morts de la rue appris depuis 6 mois. Vous pouvez contribuer en nous envoyant des témoignages, poèmes, écrits, sur le thème : « Quand je pense à Untel qui vivait à la rue et qui est mort, que je connaissais (ou dont j’ai entendu parler), qu’est-ce qui est vivant en moi? »… Vous pouvez envoyer vos contributions par voie de messages, ou à notre adresse mèl mortsdelarue@free.fr si possible avant le 1er décembre. Dîtes-nous si vous souhaitez que votre identité soit citée. Ces textes sont susceptibles d’être utilisés pour la célébration, mais aussi d’être publiés sur notre site. Merci

Ecrire un message